BLOGUE

Laisser aller

Laisser aller

Publié le 9 septembre 2018

Lundi dernier, j’ai laissé aller mon bureau d’été. Pratiquement tout mon travail de démarrage d’entreprise s’est fait sur le bord du lac Fraser dans le parc national du Mont-Orford. Ce secteur a fermé ses portes le 3 septembre, journée de la fête du Travail, comme c’est le cas chaque année. Cela sonne le retour à l’école de la plupart des employés qui nous permettent d’en profiter. Merci!

Cela fait plusieurs années que cet endroit est pour moi un lieu de prédilection où je passe des moments heureux en famille, en amoureux, entre amis et seule. Cette année, il aura été un havre où j’ai pu, dans une grande paix, faire plusieurs grands pas en direction de ma nouvelle destination. J’aurai ainsi été accompagnée par une température fabuleuse, un soleil vivifiant, un vent — oh combien agréable — considérant la chaleur soutenue de cette année, un lac où il semblait y avoir une foule de diamants tellement il brillait sous les rayons et par les vagues qui ont accompagné ma respiration. Bref, un lieu extraordinaire pour équilibrer la zone d’inconfort intérieur dans laquelle j’étais plongée face à autant de nouveautés et d’instabilité.

Lundi dernier, j’ai donc dit au revoir à mon bureau d’été et l’ai remercié de m’avoir accueillie dans tout ce que j’avais à vivre. Pour toute la force de la nature qui m’a inspirée et énergisée. Maintenant, comme la nature, j’installerai un climat de fraicheur dans mes prochaines étapes. Une belle douceur et beaucoup de couleurs pour accompagner les entrepreneurs dans leurs rêves et ainsi faire cheminer le mien. Je me créerai un cocon confortable dans ma demeure pour que les prochains mois soient aussi heureux que ceux qui sont derrière moi. J’aurais des bureaux différents en fonction des saisons et m’ajusterai au rythme de la nature. C’est cette énergie que j’ai envie de partager avec les gens que j’aime et qui m’entourent et aussi avec mes clients et collaborateurs.

Je pourrais m’accrocher à ce lieu qui m’a tant donné, mais je choisis de laisser aller librement avec beaucoup de reconnaissance et de me tourner vers la prochaine étape. Je pourrai ainsi créer une nouvelle réalité avec l’énergie renouvelée de l’étape précédente et ainsi mettre la table pour les prochaines. En affaires comme dans la vie, il faut savoir laisser aller ce qui n’est plus et se tourner vers ce qui est.

J’ai choisi de cesser d’opposer de la résistance à ce sur quoi je n’ai pas de contrôle pour utiliser à bon escient l’énergie qui m’est accordée au réveil chaque matin. J’ai le pouvoir de faire des choix qui rendront ma réalité agréable ou inconfortable, et celui de changer mes choix au fur et à mesure que je reçois ce qui se présente à moi. J’ai aussi le pouvoir de poser des gestes, de faire des actions et de voir où cela me mène.

J’ai bien l’impression que cette destination sera peut-être différente de celle que j’avais en tête au départ, mais là se trouve toute l’importance de laisser aller. Laisser aller ce qui était présumé pour mieux vivre ce qui s’est réellement présenté et ainsi pouvoir en tirer le meilleur des partis. Parce que de ça, nous avons toujours le choix.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux.